eauX

Partant du désir d’emprunter les codes du travail du sexe et de les transposer en arts vivants, eauX est une suite de performances personnalisées selon les besoins/envies/fantasmes d’un.e spectateurice unique. 

eauX est une recherche participative à laquelle chacun.e peut collaborer. 

Journal de bord

Période de recherche n°1 · L'intime

23 septembre - 26 septembre 2020

Formule: un formulaire de choix de réponses est rempli par chaque spectateurice afin de sonder ses préférences pour la performance.

Le but: passer un moment intime en tête à tête avec le.la spectateurice en prenant en compte ses choix, le temps d’une performance de 15 minutes.

Espace: en ligne. La performeuse et le.la spectateurice sont en position d’égalité, derrière une webcam.

eauX_r1_cMarieTan_77.jpg

Crédits photo. Marie Tan

Peut-on, malgré les écrans, arriver à créer de l’art et/ou une relation réelle avec le.la spectateurice?

Comment créer l’illusion d’une relation intime entre deux personnes? Quels paramètres, inspirés du travail du sexe ou non, favorisent ce rapport, qu’il soit réel ou factice?

Quels sont les dénominateurs communs entre les relations établies dans un contexte de travail du sexe et celles établies dans un contexte d’arts vivants?

 //ET PUIS?// C’était très intime. Les gestes, l'interaction par message, le cadre visuel m'ont fait sentir en direct avec la performeuse. //ET PUIS?// Malheureusement, les problèmes technologiques ont beaucoup influé sur ma réceptivité. //ET PUIS?// Ce que j’ai préféré de la performance a été le support et la vue de la caméra, la sensation en réel d'un service érotique. //ET PUIS?// J’ai senti une proximité avec la performeuse de par sa douceur. J'aurais pu avoir seulement sa voix et j'aurais aussi apprécié. Cependant, j'ai apprécié la voir danser avec moi et voir son sourire m'a fait du bien. //ET PUIS?// Je décrirais mon expérience ainsi: la recherche de l'intimité au sein de l'acte sexuel qui, en fait, peut prendre plusieurs autres formes. L'intimité simulée/authentique qui fait du bien. //ET PUIS?// Pour 15 minutes, je ne serais pas prêt à débourser une grosse somme. Disons 5$//

 

Période de recherche n°2 · Le besoin

2 novembre - 7 novembre 2020

Formule: poser une question ouverte à chaque spectateurice unique: quel est votre besoin? 

But: répondre au besoin le plus concrètement possible par la performance. Créer de toutes pièces une performance pour chaque spectateurice.

Espace: en ligne. La performeuse et spectateurice en position d’égalité, derrière une webcam.

Peut-on créer une satisfaction artistique et humaine chez le.la spectateurice en lui proposant une performance virtuelle dont il est le point de départ?

L’art est/peut-il être considéré comme un service essentiel à la personne?

Comment le fait de répondre à un besoin concret d’un.e spectateurice influence-t-il la notion de travail en arts vivants?

eauX_R2-13.jpg

Crédits photo. Catherine Lagacé Mc Maniman

 

//ET PUIS?// La performance répondait encore mieux à ma demande que je n'aurais pu le croire! C'était génial, c'est comme si vous aviez encore mieux compris que moi ce dont j'avais envie ! //ET PUIS?// Je sentais que la performeuse était dans son monde, dans son imaginaire. Et en même temps elle s'adressait à moi et parlait de choses qui me rejoignaient particulièrement. Comme si elle m'invitait dans son monde //ET PUIS?// Je n'ai pas trouvé que la performance que j'ai reçue était en rapport ou liée d'une façon quelconque à l'industrie du sexe… //ET PUIS?// J'en ai parlé à mon coloc tantôt comme d'une performance personnalisée et à distance, qui répond à un souhait que j'ai exaucé... Une expérience qui m'a fait du bien et que j'aimerais bien revivre. 

Période de recherche n°3 · Le désir

7 décembre - 12 décembre 2020

Formule: une question ouverte posée à chaque spectateurice unique : quel est votre désir?

But: S’inspirer du besoin pour la performance plutôt que d’y répondre. Ajouter un angle de vue propre à l’Impie dans l’interprétation du besoin.

Créer de toutes pièces une performance pour chaque spectateurice.

Espace: en présentiel, en studio. Le.la spectateurice est en minorité par rapport aux performeuses.

eauX_R3_20201210-2.jpg

Crédits photo. Marie Tan

Comment s’assurer de conserver une authenticité en tant que créatrices lorsque la performance répond à l’envie d’un.e autre?

Comment intégrer un équilibre entre le respect de l’envie du.de la spectateurice dans la performance et l’interprétation que nous en faisons?

Comment notre interprétation de l’envie du.de la spectateurice influence-t-elle notre relation avec ce.cette dernier.ère?

 

//ET PUIS?// J'avais envie de vivre un moment artistique privilégié - Me sortir de ma zone de confort //ET PUIS?// Ce que j'ai apprécié dans l'ensemble, c'est de recevoir la performance et de pouvoir y réfléchir en comparant ma demande et ce que vous m'avez proposé //ET PUIS?// Je ne me sentais plus du tout anonyme, mais vraiment faisant partie de l'œuvre //ET PUIS?//J'ai trouvé ingénieuse la solution d'intégrer le téléphone, la lettre et les textos pour interagir avec moi sans risquer le contact. J'ai retrouvé, d'une manière un peu inusitée, cette question humaine propre aux arts vivants //ET PUIS?// Les introductions mystérieuses, via messenger, donnaient une impression de rapports secrets //ET PUIS?// J'ai nommé mes besoins et on m'a répondu avec un terrain de jeux, des contours pour me guider sans me contrôler, une aide pour faciliter mon chemin vers ce que je cherchais. 

Période de recherche n°4 · Le fantasme, ailleurs

18 janvier - 23 janvier 2021

Formule: une question ouverte posée à chaque spectateurice unique: quel est votre fantasme?

But: à partir du fantasme du.de la spectateurice, créer une performance qui y répond, qui s’en inspire ou qui le confronte. Les performeuses prennent la liberté de faire ce qu’elles veulent du fantasme du.de la spectateurice.

Espace: en présentiel dans un motel. Le.la spectateurice est en minorité par rapport aux performeuses en plus d’être transporté.e dans un lieu inconnu, mais fortement connoté.

Comment l’imaginaire du lieu du motel nourrit-il la performance? Comment ce lieu commun amène-t-il ses propres composantes à la performance?

Comment le fait d’amener le.la spectateurice dans un lieu inconnu influence-t-il la performance?

Comment le fait d’exposer le.la spectateurice à son fantasme (que ce soit en le confrontant, en le remaniant ou en le faisant vivre tel quel) influence-t-il son expérience?

              Une rencontre unique

dans un lieu connoté

 

les spectateurices sont en action

à travers l’univers des fantasmes. 

Entre performance et installation, 

un environnement préparé d’avance pour le.la spectateurice

sur mesure

             Le motel, lourdement évocateur,  prend un rôle actif dans l’expérience

             Il s'immisce et teinte

             jusqu'au processus de création

             Les performances embrassent cette salissure

eauX a investi le motel  

un lieu de passage étranger au quotidien et à l'art

et s'est invité dans les fantasmes 

les lieux intimes de l'imaginaire, étrangers à l'ordinaire

cherchant à s'y faufiler 

à les tordre

                            Dis-nous quel est ton désir 

                           nous le dégusterons avec toi 

                              sous forme performative 

eauX est une recherche participative....

J'accepte que ma réflexion soit partagée via la présent site

Avec le soutien de :